Adresse   2 rue de la scierie - 31550 CINTEGABELLE

Tél   06.09.31.83.42   ou   05.61.08.50.97

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon

Dim 9 juin 2019 TE DEUM / MAGNIFICAT 5 solistes, Chœur, Trompette, Timbales et 2 Orgues

March 26, 2019

Dimanche 9 juin 2019 17:00 Eglise de CINTEGABELLE
TE DEUM | MAGNIFICAT
M.-A.Charpentier | C.Monteverdi
5 solistes, Chœur CHAMADE, Trompette, Timbales et 2 Orgues
Clémence Braux Soprano, Julie Goron Soprano,
Yohan Arbona Contre-ténor, Paul Crémazy Ténor, Nicolas Abella Basse,
direction de chœur Pierre Vié, Jean-Yves Canal timbales,
Thierry Jean trompette, Emmanuel Schublin organiste titulaire
Retransmission vidéo sur grand écran
102e Heure musicale à l'orgue historique de Cintegabelle >>> egliseetorgue.wix.com/cintegabelle | 06.09.31.83.42
Entrée libre, participation ... 5, 10, 15€ ... >>> Panier à l’entrée ou réservations sur : heuresmusicales.festik.net

 

Le Te Deum (H. 146) en ré majeur de Marc-Antoine Charpentier est un grand motet versaillais (forme musicale née à la cour de Louis XIV). Il a été composé entre 1688 et 1698, durant le séjour du compositeur à l'église jésuite Saint-Louis, à Paris, où il était directeur musical (en fait maître de musique, c'est-à-dire, en langage moderne, maître de chapelle). L’œuvre est écrite pour chœur, solistes et ensemble instrumental (orchestre).
Ce Te Deum est connu pour son prélude dont les huit mesures introductives servent d’indicatif à l’Eurovision.
La partition du motet nous est connue grâce à un manuscrit autographe qu'on a daté de 1691-1692 approximativement. Il est conservé à Paris à la Bibliothèque nationale de France.
Charpentier aurait composé six Te Deum, bien que seuls quatre soient encore disponibles. Il semble qu'il ait composé ou au moins exécuté cette pièce pour la célébration de la bataille de Steinkerque en août 1692, ou encore en 1696 pour la célébration du traité de Turin.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Te_Deum_(Charpentier)

 

Le Te Deum : chant de louange à Dieu et chant de fête
Te Deum est une abréviation de l’expression Te Deum laudamus (« Dieu nous te louons »), une prière que l’on chantait depuis le Moyen Âge le dimanche et certains jours de fête. Depuis ses origines, le Te Deum est également utilisé comme chant pour des occasions festives comme les processions ou les victoires.
La première mélodie écrite sur le texte du Te Deum daterait du XIIe siècle, et la première mise en musique polyphonique (à plusieurs voix) date du XIVe siècle. Au XVIIe siècle, ce texte inspire beaucoup les compositeurs qui laissent à la postérité quelques œuvres exemplaires (les Te Deum de Lully ou Charpentier sont parmi les plus connus).
Charpentier compose six Te Deum, œuvres destinées à des moments particulièrement festifs (et l’on fêtait beaucoup de victoires à Versailles en ces temps glorieux du règne de Louis XIV). Le Te Deum H. 146, le plus connu, fête une victoire. Il est de ce fait écrit pour un effectif important : chanteurs solistes, un chœur mixte et un orchestre comportant trompettes et timbales.
https://digital.philharmoniedeparis.fr/0772488-te-deum-h-146-de-marc-antoine-charpentier.aspx

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now